En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Accepter

JOURNÉE MONDIALE DU RECYCLAGE : EcoSiège : 100 % des sièges de bureau collectés ont une deuxième vie !

Anduze, le 17 mars 2022 – Soucieuse d’intégrer le cycle de vie complet de ses produits, la société ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, va encore plus loin. Elle recycle désormais en interne 100 % des matières plastiques extraites des sièges de bureau usagés qui lui sont confiés sous la marque EcoSiège à des fins de réemploi. Ce plastique réutilisé dans son atelier de fabrication reconnu “Entreprise Adaptée” à Anduze (30) vient élargir la gamme de mobiliers prochainement proposés par ErgoSanté.


« Faire le bien et bien le faire»
« Depuis le lancement de notre activité, nous versons une éco-participation à des éco-organismes agréés par l’Etat chargés d’organiser le cycle de vie des produits après usage. On s’est vite rendu compte qu’on pouvait aller plus loin », constate Samuel Corgne, fondateur et directeur d’ErgoSanté. 250 000 tonnes de mobiliers professionnels seraient mises sur le marché en France tous les ans et 100 000 seraient jetées.

La pandémie mondiale en 2020 puis le blocage du canal de Suez en 2021 finissent de le convaincre sur la nécessité de changer ses pratiques, « les échanges économiques et les matières premières que nous sourcions à l’époque en Asie étaient bloquées, de nouvelles solutions s’imposaient ». 

A l’été 2021, Samuel Corgne décide de reprendre la main sur la souveraineté et le cycle de vie de ses produits. Pour ce faire, il recentre le sourcing des matières premières en France et en Europe, puis développe une filière de réemploi sous la marque EcoSiège. « Nous avons commencé à collecter partout en France des sièges usagés confiés par des entreprises, PME, associations, administrations ou particuliers pour les reconditionner, les upcycler ou les recycler. Une manière concrète de favoriser les échanges locaux tout en redonnant vie à des métiers d’antan parfois oubliés ».


EcoSiège transforme les déchets en ressources
Après un essai à l’avant-garde en 2015, la solution lancée en septembre 2021 rencontre son public. « Les conditions étaient réunies ». Pour preuve, sur les 14 000 sièges conçus et vendus l’année dernière par ErgoSanté, 1 000 d’entre eux sont issus de la filière de réemploi EcoSiège. « 1 000 m² de sièges sont en attente de reconditionnement et nous pensons doubler la surface de production l’année prochaine » annonce Samuel Corgne.

Après l’achat d’un local en janvier 2022, l’entreprise a investi en février dans de nouveaux outillages en s’équipant de 3 broyeuses, d’une presse et d’une extrudeuse à plastique. L’objectif : transformer les déchets d’EcoSiège recyclables en ressources réutilisables par ErgoSanté.


« Grâce à ces nouvelles acquisitions, nous broyons, extrudons et remoulons 100% du plastique dans nos locaux ». Une technique de la plasturgie de transformation en continue qui permet d’élargir la gamme de produits ergonomiques actuelle. « Notre atelier de fabrication gardois développe de nouveaux mobiliers qui seront commercialisés d’ici l’été par ErgoSanté. Nous y intégrerons prochainement les matières bois, métal, mousse et tissu ». 


Une réponse aux attentes sociétales et aux obligations règlementaires
Au-delà du développement de ses activités, ErgoSanté a été reconnue, en 2018, première société française “œuvrant pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap” et “Entreprise Adaptée” (EA) en 2019. « Nos sièges reconditionnés sont vendus 20 à 30 % du prix du neuf et les reconnaissances de la DIRECCTE offrent désormais la possibilité à nos clients de s’inscrire dans une démarche citoyenne tout en impactant favorablement leur contribution Agefiph ou Fiphfp. Une formule gagnante ».

Pour Samuel Corgne, « les déchets doivent être entièrement et indéfiniment réutilisables ou neutres pour l’environnement, selon le principe du “cradle to cradle*” ». Les particuliers y sont sensibles et la représentation nationale semble avoir identifié l‘enjeu. La loi AGEC, entrée en vigueur au 1er janvier 2021, oblige dorénavant les collectivités territoriales, leurs regroupements et les services de l’Etat à intégrer un pourcentage de produits issus du réemploi, de la réutilisation ou intégrant des matières recyclées dans leurs commandes publiques. « Nos produits s’y inscrivent à 100% » conclut-il.

A propos
ErgoSanté créé à Anduze (30) en 2013 conçoit et fournit des solutions ergonomiques innovantes et sur-mesure au service du maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés et de la prévention des risques de troubles musculo-squelettiques (TMS). Aujourd’hui acteur incontournable de l’aménagement de postes de travail en France et des dispositifs d’assistance physique passifs à l’international, le Groupe s’est imposé leader en France dans la conception et la fabrication d’exosquelettes. Il compte 170 collaborateurs, 21 agences en France, 12 présences à l’international et capitalise un chiffre d’affaires de 13.9 millions d’euros sous enseigne (2021). www.ergosante.fr – www.ecosiege.fr

*La démarche Cradle to Cradle définit et favorise le développement de produits upcyclables, ce qui signifie que, contrairement au recyclage conventionnel, elle maintient la qualité des matières premières tout au long des multiples cycles de vie du produit et de ses composants.

Contacts presse – Agence SHAN
Eve-Marie Laporte Tel. +33 (0)7 76 04 73 48 – em.laporte@shan.fr
Anne-Laure Daulier Tel. +33 (0)6 28 59 50 38 – al.daulier@shan.fr


Anduze, le 20 septembre 2021 : ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, poursuit sa démarche écoresponsable avec la mise en place d’une solution innovante de recyclage et de revente de sièges de bureau.

Les déchets issus du mobilier de bureau représentent un volume de 250 000 tonnes1 par an. Une large partie de ces déchets, et notamment les sièges, ont un potentiel de recyclage important. Présent sur toute la France métropolitaine, ECOSIEGE collecte, rénove, répare et offre une seconde vie à tous types de sièges de bureau provenant de grandes entreprises, de pme, d’associations, d’administrations ou de particuliers. Parmi eux, Valdelia, éco-organisme dédié à la seconde vie des mobiliers professionnels, est le premier contributeur à la collecte d’ECOSIEGE.

La nouvelle marque du Groupe ErgoSanté a pour engagement de limiter les déchets liés à l’acquisition ou au remplacement des sièges de bureaux : chaque siège, recyclable à 98%, qui est collecté par ECOSIEGE est revalorisé, évitant ainsi jusqu’à 40kg de déchets inutiles. Selon l’état du siège, celui-ci est recyclé ou « upcyclé » au sein de l’atelier de fabrication d’Ergosanté à Anduze (Gard), entreprise adaptée qui emploie plus de 80% de personnes en situation de handicap.

ECOSIEGE offre ensuite au consommateur la possibilité de racheter son siège rénové ou un nouveau siège de seconde main, issu de sa filière de recyclage. Déjà investie dans la qualité de vie au travail, dans le maintien dans l’emploi des salariés en situation de handicap et dans la valorisation d’un savoir « made-in France », ErgoSanté s’engage localement pour limiter l’empreinte carbone de ses activités et de celles de ses clients.
La demande de collecte de sièges usagés et l’achat de sièges ‘upcyclé’ se fait directement sur le site d’ECOSIEGE : www.ecosiege.fr

ErgoSanté présentera ses nouveautés dont le HAPO MS et l’ensemble de ses solutions ergonomiques lors des salons suivants:
• Salon PREVENTICA de Lille : du 26 au 29 septembre 2021
• Salon A+A de Dusseldorf : du 26 au 29 octobre 2021

A PROPOS D’ERGOSANTE
Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, ErgoSanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur mesure.
ErgoSanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise, jusqu’au handicap.
Créée en 2013, ErgoSanté réunit 120 collaborateurs experts répartis au sein de 16 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français et, depuis 2020, à l’international.

http://www.ergosante.fr/

CONTACTS
Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin – 01 53 65 37 91 / 37 96 – ergosante@calyptus.net


Anduze, le 8 septembre 2021 : ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, poursuit sa démarche écoresponsable avec la mise en place d’une solution innovante de recyclage et de revente de sièges de bureau.

Situés à Anduze, dans le Gard, les ateliers d’ECOSIEGE collectent, rénovent, réparent et offre une seconde vie à tous types de sièges de bureau provenant de grandes entreprises, de pme, d’associations ou de particuliers. La nouvelle marque du Groupe ErgoSanté a pour engagement de limiter les déchets liés à l’acquisition ou au remplacement des sièges de bureaux : chaque siège, recyclable à 98%, qui est collecté par ECOSIEGE est revalorisé, évitant ainsi jusqu’à 40kg de déchets inutiles.

ECOSIEGE offre ensuite au consommateur la possibilité de racheter son siège rénové ou un nouveau siège de seconde main, issu de sa filière de recyclage. Déjà investie dans la qualité de vie au travail, dans le maintien dans l’emploi des salariés en situation de handicap et dans la valorisation d’un savoir « made-in France », ErgoSanté s’engage localement pour limiter l’empreinte carbone de ses activités et de celles de ses clients.

La demande de collecte de sièges usagés et l’achat de sièges ‘upcyclé’ se fait directement sur le site d’ECOSIEGE : www.ecosiege.fr

ErgoSanté présentera ses nouveautés dont le HAPO MS et l’ensemble de ses solutions ergonomiques lors des salons suivants à la rentrée :
• Salon SPACE de Rennes : du 14 au 16 septembre 2021
• Salon de la CONCHYLICULTURE à Vannes : du 14 au 15 septembre 2021
• Salon PREVENTICA de Lille : du 26 au 29 septembre 2021
• Salon A+A de Dusseldorf : du 26 au 29 octobre 2021

A PROPOS D’ERGOSANTE
Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, ErgoSanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur mesure.
ErgoSanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise, jusqu’au handicap.
Créée en 2013, ErgoSanté réunit 120 collaborateurs experts répartis au sein de 16 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français et, depuis 2020, à l’international.

http://www.ergosante.fr/

CONTACTS
Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin – 01 53 65 37 91 / 37 96 – ergosante@calyptus.net


Anduze, le 25 août 2021 : ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, lance aujourd’hui une nouvelle déclinaison de son exosquelette HAPO, le HAPO MS, conçu pour soulager les membres supérieurs, les épaules et les coudes.

Lancé mi-2020 par Ergosanté, le HAPO – un harnais de posture destiné à toute personne ayant besoin d’une assistance pour le dos – est aujourd’hui diffusé à environ 100 exemplaires par mois, dont 50% à l’export. Son succès s’explique par l’originalité de sa conception, à base de matériaux composites, qui en fait un produit fiable, simple, efficace et accessible en prix.
Sur la base d’une acceptabilité croissante et face aux besoins observés sur le terrain, Ergosanté lance aujourd’hui le HAPO MS, spécifiquement adapté pour les épaules, dans un contexte de travail à mi hauteur. Le HAPO MS est adapté aux postes de travail imposant la manipulation répétitive d’objets, le maintien prolongé des bras devant soi ou encore toutes les postures “bras en avant” impactant les membres du haut du corps. Il s’applique à de nombreux secteurs : Industrie, Distribution et commerces, Santé, Agro-alimentaire, Logistique, Tri.
Le HAPO MS a notamment déjà été mis en exploitation dans plusieurs exploitations agricoles, en particulier pour les fonctions de traite.
Fabriqué en France, à Anduze, le HAPO MS conserve toutes les qualités propres à la gamme HAPO, notamment son accessibilité, avec un prix de moins de 2 000 euros HT.

ErgoSanté présentera ses nouveautés et l’ensemble de ses solutions ergonomiques lors des salons suivants à la rentrée :

• Salon SPACE de Rennes : du 14 au 16 septembre 2021

• Salon de la CONCHYLICULTURE à Vannes : du 14 au 15 septembre 2021

• Salon PREVENTICA de Lille : du 26 au 29 septembre 2021

• Salon A+A de Dusseldorf : du 26 au 29 octobre 2021

A PROPOS D’ERGOSANTE

Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, ErgoSanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur-mesure.

ErgoSanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise, jusqu’au handicap.

Créée en 2013, ErgoSanté réunit 120 collaborateurs experts répartis au sein de 16 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français et, depuis 2020, à l’international.

https://www.ergosante.fr

CONTACTS

Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin – 01 53 65 37 91 / 37 96 – ergosante@calyptus.net


Le 29 juin, l’entreprise gardoise ErgoSanté, spécialisée dans la conception et distribution d’équipements ergonomiques pour les entreprises, annonce qu’elle lève 3 millions d’euros auprès du fonds Mutuelles Impact, fonds créé fin 2020 à l’initiative de la Mutualité Française. Objectif : investir dans l’innovation et dans ses capacités de production.

ErgoSanté fabrique notamment des exosquelettes pour soulager les salariés dans certaines postures de travail. (Crédits : ErgoSanté)

Spécialisée dans la santé et le bien-être au travail, l’entreprise gardoise ErgoSanté, basée à Anduze, fait entrer à son capital le fonds Mutuelles Impact, géré par XAnge (Groupe Siparex) et Investir&+.

ErgoSanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs pour améliorer les conditions de travail des personnes valides et non valides, en injectant de l’innovation technologique dans ses solutions sur-mesure. Créée en 2013 par Samuel Corgne, ErgoSanté, qui dispose du statut d’entreprise adaptée, emploie aujourd’hui 120 collaborateurs experts répartis au sein de 16 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français et, depuis 2020, à l’international.

Créé fin 2020 à l’initiative de la Mutualité Française, le fonds Mutuelles Impact a pour objectif d’investir dans les entreprises à fort impact social, dans les secteurs de la prévention, du parcours de soin et du médico-social. Il a levé plus de 50 millions d’euros auprès de la Fédération nationale de la mutualité française et de 45 mutuelles membres. Avec un objectif final de 100 millions d’euros, il ambitionne de devenir « le premier fonds d’investissement mutualiste à impact social et environnemental sur le secteur de la santé et du médico-social et un des plus importants fonds à impact en France ».

« Une volonté d’agir sur le monde »

Ergosanté est l’une des premières sociétés éligibles à l’investissement à impact.

Pour Catherine Grandpierre, Présidente du comité de surveillance de Mutuelles Impact et membre du Bureau de la Mutualité Française, « Ergosanté concilie efficacité économique et intérêt général : c’est une entreprise qui innove, engagée socialement en tant qu’entreprise adaptée et qui s’oriente aujourd’hui dans l’économie circulaire, avec le recyclage de matériel de bureau ».

« Samuel Corgne fait partie de cette nouvelle génération d’entrepreneurs qui allient une ambition très forte avec une volonté d’agir sur le monde et la vie de ceux qui l’entourent, souligne de son côté Andreas Gall, Directeur général délégué de XAnge/Siparex Proximité Innovation. Nous partageons également la conviction que l’innovation est un levier essentiel pour déclencher un impact décuplé. Le fonds Mutuelles Impact pourra apporter des synergies. »

Créer une filière de recyclage de sièges

En 2019, ErgoSanté avait réalisé un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros, en croissance de 15% en 2020 (au lieu des 70% escomptés). Avec ces nouveaux moyens financiers, ErgoSanté veut accélérer sa stratégie de développement en investissant dans l’innovation et la mise au point de nouveaux produits, notamment dans les exosquelettes et les outils d’analyse à base d’intelligence artificielle, « spécifiquement le deap learning : on entraîne les algorithmes à reconnaître le corps humain et à comparer les mouvements avec les standards ergonomiques afin de quantifier les voies d’amélioration sur les postes de travail », explique Samuel Corgne.

ErgoSanté veut aussi investir dans ses capacités de production et de recyclage : « On lance le recyclage des sièges qui, jusqu’à présent, partaient à la déchetterie. On les récupère auprès de nos clients ou de Valdelia (éco-organisme de collecte et de recyclage de déchets d’éléments d’ameublement non ménagers, NDLR), on les retape et on crée une filière de sièges recyclés ».

Enfin, l’entreprise veut booster sa croissance à l’international. Ses produits sont actuellement distribués en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis, en Hollande, en Allemagne, au Brésil ou au Canada. Si l’export représente 25% de son chiffre d’affaires, Samuel Corgne pense que « d’ici quelques années, ce sera la majorité ».

Travailler sur la prévention des maladies professionnelles

« Je suis ravi qu’ErgoSanté fasse partie des premiers investissements de Mutuelles Impact, commente Samuel Corgne. Au-delà des ressources financières et de la visibilité apportés, c’est une reconnaissance de l’engagement social et sociétal qui était à la base de la création de l’entreprise. C’est aussi une formidable ouverture sur l’univers mutualiste, qui constitue un immense réservoir de synergies commerciales pour ErgoSanté. »

Le dirigeant espère en effet pouvoir travailler prochainement avec les mutuelles sur les questions de santé et bien-être de leurs salariés. Autre axe de partenariat possible : « définir des systèmes sur la prévention de la maladie professionnelle ou les accidents du travail ».

En 2020, ErgoSanté avait annoncé la construction, à Anduze, d’une nouvelle usine de fabrication de sièges ergonomiques, un bâtiment de 1.000 m2 nécessitant un investissement global de 2 millions d’euros (dont 1,2 million d’euros pour le bâtiment). En novembre 2020, le dirigeant s’est d’ailleurs vu confirmé l’attribution d’une subvention d’État de 800.000 euros dans le cadre du programme “Territoires d’Industrie”, s’inscrivant dans le projet de financement global de 2 millions d’euros.

« On avance, le permis de construire a été validé, et on va pouvoir acheter le terrain, annonce Samuel Corgne. Et en attendant, on a acheté un autre bâtiment de 600 m2 pour commencer à faire le recyclage des sièges. »

Lire l’article sur objectif-languedoc-roussillon.latribune.fr


Anduze, le 22 juin 2021 – ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, présente cette semaine au salon Preventica une nouvelle application mobile permettant aux ergonomes de générer des données scientifiques sur le stress physique des travailleurs pendant leur activité. Baptisée LEA, cette application est accessible gratuitement à tous les professionnels concernés par la prévention des troubles musculo-squelettiques.

A l’occasion du salon PREVENTICA qui se tient à Lyon du 22 au 24 juin 2021, Ergosanté dévoile LEA (Logiciel Ergonomique d’Analyse), première application d’analyse posturale destinée aux acteurs de l’ergonomie et de la prévention santé en entreprise. LEA est ainsi présentée cette semaine en avant-première à tous les responsables Hygiène, Santé, sécurité, aux responsables d’aménagements de postes de travail, et aux acteurs du handicap en entreprise.

LEA est une application qui permet de disposer quasi-instantanément de données scientifiques personnalisées sur les postures au travail, dans le but de prévenir les troubles musculo-squelettiques. LEA s’appuie sur l’intelligence artificielle pour traiter de larges quantités de données (deep-learning) et comparer les profils posturaux ainsi analysés aux standards bio-mécaniques (méthode RULA). Son utilisation permet de mettre en exergue avec objectivité les points à améliorer, afin de rendre plus efficaces les mesures de prévention mises en place.

Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté, déclare « Les progrès technologiques ne m’intéressent que s’ils peuvent servir notre objectif, qui est de préserver la santé du plus grand nombre de travailleurs. C’est pour cela que nous avons développé LEA, application destinée à tous les ergonomes pour leur permettre d’évaluer plus précisément à la fois les besoins et l’efficacité des solutions mises en place. Ce dispositif, utilisé jusqu’à présent en interne chez Ergosanté pour valider l’impact de nos produits, est désormais mis à la disposition de tous pour une meilleure prévention des TMS. »

A PROPOS D’ERGOSANTE

Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, ErgoSanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur-mesure.

ErgoSanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise, jusqu’au handicap.

Créée en 2013, ErgoSanté réunit 100 collaborateurs experts répartis au sein de 15 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français et, depuis 2020, à l’international.

https://lea.ergosante.fr/

CONTACTS

Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin – 01 53 65 37 91 / 37 96 – ergosante@calyptus.net


Anduze, le 27 avril 2021 – ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la
santé et au bien-être au travail, poursuit son développement à l’international avec le déploiement d’un
distributeur exclusif à Goldsboro en Caroline du Nord.

Worksmart Innovations, est le distributeur exclusif des exosquelettes HAPO aux Etats-Unis. Le HAPO,
harnais de posture destiné à toute personne ayant besoin d’une assistance pour le dos et/ou aux
personnes dont le poste de travail est considéré comme pénible pour le dos, sera ainsi importé et distribué outre-Atlantique par Worksmart Innovation. Outre la distribution des solutions ErgoSanté, Worksmart Innovations fournit un service de conseil et une assistance personnalisés à chaque acheteur.

Cette implantation stratégique permettra à la société de densifier son réseau auprès de grands groupes
de fournisseurs américains et d’installer, dans un second temps, une unité de production locale. ErgoSanté bénéficie ainsi d’une position et d’un réseau de distribution unique sur un marché très porteur ; la forte adoption des exosquelettes dans les secteurs militaire, industriel et des soins de santé stimule la croissance du marché des exosquelettes en Amérique du Nord, premier marché mondial des exosquelettes qui a représenté près de 500 millions de dollars en 2020.

Cette expansion sur le continent américain, sera complétée par l’ouverture d’un distributeur similaire au
Canada à l’horizon mi-2021 ; ainsi, ErgoSanté ambitionne de distribuer ses exosquelettes sur l’ensemble
de l’Amérique du Nord.

Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté, déclare « L’implantation aux Etats-Unis d’ErgoSanté est
une étape importante de notre croissance. Cette installation stratégique vient renforcer la visibilité de nos
solutions et de notre savoir faire. Depuis la sortie de ses exosquelettes en 2019, ErgoSanté exporte ses
produits dans de nombreux pays et l’ouverture de filiales et distributeurs locaux représentent une nette
accélération de notre développement ».

A PROPOS D’ERGOSANTE
Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, ErgoSanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur-mesure.
ErgoSanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise, jusqu’au handicap.
Créée en 2013, ErgoSanté réunit 100 collaborateurs experts répartis au sein de 15 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français et, depuis 2020, à l’international.

http://www.ergosante.fr/

CONTACTS
Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin – 01 53 65 37 91 / 37 96 – ergosante@calyptus.net


Anduze, le 29 mars 2021 – ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, accélère son développement à l’international avec l’ouverture de sa première filiale, ErgoSchutz, basée à Öhringen, dans le Baden-Württemberg, en Allemagne. ErgoSanté s’implante ainsi dans le pays le plus industrialisé d’Europe pour diffuser sa gamme de produits phares à l’export : les exosquelettes dédiés à la protection des travailleurs de l’industrie.

ErgoSanté présentera notamment aux groupes industriels allemand son dernier exosquelette, le HAPO, un harnais de posture destiné à toute personne ayant besoin d’une assistance pour le dos et/ou aux personnes dont le poste de travail est considéré comme pénible pour le dos. Le HAPO diminue les efforts lombaires et préserve les disques intervertébraux en redirigeant les efforts du haut du corps vers les cuisses grâce à des ressorts en fibres de verre et une puissance d’assistance pouvant atteindre 14kg.

Les pathologies du dos liées à l’exercice professionnel ont été largement documentées en Allemagne. Les entreprises, particulièrement sensibles au retour sur investissement des mesures de prévention, sont à la recherche de solutions permettant d’adresser ces pathologies qui sont de plus en plus répandues. Ainsi, la mutuelle DAK-Gesundheit a produit en 2018 le rapport “Rätsel Rücken” (“Le casse-tête du dos”), qui dévoile les faits suivants :

  • Le mal de dos est le deuxième diagnostic le plus important dans l’incidence de l’incapacité de travail – derrière les infections respiratoires ;
  • Les trois quarts des salariés se plaignent de maux de dos au moins une fois dans l’année ;
  • Le nombre d’admissions aux urgences pour des maux de dos a augmenté de 80% entre 2009 et 2016, pour atteindre 220 000.

L’étude de DAK-Gesundheit conclut que l’objectif de la politique de santé consistant à maîtriser le problème du dos n’a pas été atteint. Les acteurs de la santé et de l’industrie ont besoin de solutions innovantes. C’est là qu’ErgoSanté intervient, pour proposer aux entreprises sa gamme d’exosquelettes ainsi que l’ensemble de ses solutions d’aménagement des postes de travail, pour le secteur industriel et le secteur tertiaire.

Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté, déclare « Depuis la sortie de ses exosquelettes en 2019, ErgoSanté enregistre un fort intérêt à l’international et exporte déjà ses produits notamment aux Etats-Unis, en Italie, au Canada et au Brésil. Nous accélérons désormais notre développement à l’export à travers l’ouverture de nouvelles filiales. L’Allemagne est la première étape de ce mouvement d’internationalisation. »

Cette expansion est soutenue par un marché mondial des exosquelettes en pleine croissance ; le cabinet d’analyses Research and Markets1 anticipe que le marché mondial des exosquelettes pour les sept prochaines années pourrait atteindre un montant de 4,2 milliards de dollars en 2027, suivant un taux de croissance annuel de plus de 26 %.

A PROPOS D’ERGOSANTE

Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, Ergosanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur mesure. Ergosanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise, jusqu’au handicap. Créée en 2013, Ergosanté réunit 90 collaborateurs experts répartis au sein de 15 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français.

https://www.ergosante.fr

CONTACTS Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin –01 53 65 37 91 / 37 96 –ergosante@calyptus.net


Anduze, le 13 novembre 2020 – Ergosanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, annonce ce jour la confirmation officielle par Alès Agglomération de l’attribution d’une subvention d’état de 800000 euros dans le cadre du programme «Territoires d’Industrie». Cette subvention s’inscrit dans un projet de financement global de 2millions d’euros.

En constant développement depuis sa création, Ergosanté fait partie des entreprises contribuant à la stratégie de reconquête des territoires, en l’occurrence le Bassin d’Alès sur lequel elle est implantée. La subvention de 800000 euros confirmée ce jour par Territoires d’industrie s’inscrit dans un programme de financement global de 2 millions d’euros, composé de 1,2 millions d’euros de subvention 400000 euros d’emprunts bancaires et 400000 euros de fonds propres. Il vise à financer des projets industriels créateurs d’emplois et de richesse pour la région, à savoir :

  • La construction d’un nouvel atelier de fabrication pour les sièges ergonomiques, qui permettra de relocaliser une partie de la production, et les exosquelettes produits par la société;
  • La poursuite de l’innovation à travers le développement de nouveaux modèles d’exosquelettes;
  • La structuration du modèle d’entreprise adaptée;
  • L’accélération du développement à l’international.

Sur ce dernier point Ergosanté, ayant constaté un fort intérêt pour sa gamme d’exosquelettes à l’international, a commencé à structurer son réseau de distribution export et est déjà présent en Nouvelle Zélande, en Hollande et aux USA. Les discussions sont avancées avec des distributeurs au Brésil, Mexique Canada, Italie et Royaume Uni. Les investissements décrits ci-dessus devraient permettre de créer localement 26 emplois directs sur 3 ans, ainsi que de nombreux emplois indirects, dans la région et au niveau national. Ceux-ci s’ajouteront aux 25 emplois déjà créés cette année, en dépit du contexte de crise sanitaire. Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’Ergosanté, déclare «A travers cette aide précieuse, l’Etat, la région, Alès Agglomération et les partenaires du programme Territoires d’Industrie réaffirment leur confiance dans notre entreprise. Le choix d’Ergosanté n’est pas anodin car en aidant notre développement, on accélère le rayonnement national et international de nos solutions qui favorisent l’insertion et le maintien dans l’emploi. L’impact économique et social de ce financement s’étend donc bien au-delà de la région.»

A PROPOS D’ERGOSANTE

Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, Ergosanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur mesure. Ergosanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise, jusqu’au handicap. Créée en 2013, Ergosanté réunit 90 collaborateurs experts répartis au sein de 16 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français.

https://www.ergosante.fr

CONTACTS Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin –01 53 65 37 91 / 37 96 –ergosante@calyptus.net


ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, lance aujourd’hui son nouveau dispositif d’assistance physique, le HAPO, dédié à soulager les efforts pour le dos. Dans un contexte de crise sanitaire, l’entreprise réduit ses capacités de production à un minimum pour protéger ses collaborateurs et s’organise pour continuer à produire dans les meilleures conditions de sécurité des dispositifs utiles pour les personnes qui restent mobilisées pendant la crise, comme les opérateurs du secteur de la logistique.

ErgoSanté lance le HAPO, un harnais de posture destiné à toute personne ayant besoin d’une assistance pour le dos et/ou aux personnes dont le poste de travail est considéré comme pénible pour le dos.

Ce dispositif de type exosquelette est le deuxième issu du laboratoire d’innovation d’ErgoSanté. Le premier, l’exosquelette ShivaExo, sorti en avril 2019, était un exosquelette multifonction conçu pour soulager les membres supérieurs et le dos des contraintes musculo squelettiquessubies au quotidien. Le HAPO est lui focalisé sur les tensions du dos : il diminue les efforts lombaires et préserve les disques intervertébraux en redirigeant les efforts du haut du corps vers les cuisses grâce à des ressorts en fibres de verre et une puissance d’assistance pouvant atteindre 14kg. Il est particulièrement adapté aux opérateurs du secteur de la logistique.

Fabriqué en France, à Anduze, le HAPO, du fait de sa conception innovante à base de fibres de verre, est une solution performante et plus accessible (jusqu’à cinq fois moins cher) que les dispositifs présents sur le marché. Commercialisé au prix de 990€ HT, le HAPO est disponible dès cette semaine dans les 12 agences d’ErgoSanté couvrant la France métropolitaine.

Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté, déclare Face à la situation exceptionnelle que nous traversons, la première mesure prise chez ErgoSanté a été de mettre en pause la majorité de nos activités afin de protéger nos collaborateurs. Nous voulons cependant rester utiles là où nous pouvons l’être. Il a ainsi été décidé de ne pas reporter le lancement du HAPO, pour répondre à la demande des clients du secteur Logistique, dont les opérateurs vont être extrêmement sollicités dans les semaines à venir. Nous avons par ailleurs entrepris de réorienter notre unité de fabrication textile à la fabrication de masques de protection que nous allons mettre gracieusement à disposition des soignants et de tous nos clients et partenaires. En ces temps difficiles, l’amélioration des conditions de travail reste notre mission prioritaire.

Source : SILVER ECO

Lien : https://www.silvereco.fr/ergosante-maintient-des-capacites-de-production-pour-la-sortie-de-son-nouvel-exosquelette-concu-pour-soulager-le-dos/31117435


  • forte croissance de l’activité en 2019 : +66% à 7,3 M€ de chiffre d’affaires
  • intégration de la production dans le contexte du Brexit
  • création de plus de 20 emplois, majoritairement pour des travailleurs en situation dehandicap

Anduze, le 30 janvier 2020 : ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, va inaugurer le 3 février 2020 un nouvel entrepôt de stockage de 400 m2 et 6 m de haut. La capacité de production en sièges ergonomique va rapidement passer de 3 000 à 10 000 unités par an.

L’extension des capacités de production en sièges ergonomiques, une des gammes de produits phare d’Ergosanté, répond à la fois au besoin d’accompagner la forte croissance de l’activité (+66% du CA sous enseigne 2019 à 7,3 M€) et à la stratégie d’intégration, notamment dans le contexte du Brexit. Une grande partie de la production était jusqu’à présent sous-traitée auprès de partenaires britanniques, qu’Ergosanté avait sélectionné pour leur savoir-faire et leur adaptabilité. En mettant en place avec ces partenaires des méthodes de production innovantes, Ergosanté parvenait à produire des sièges ergonomiques sur mesure dans des conditions de prix, délais et volumes compétitifs.La décision d’intégrer entièrement la production sur le site d’Anduze a été partie poussée par le Brexit, qui entre en vigueur le 31 janvier, mais s’inscrit surtout dans un plan stratégique visant à accompagner la croissance tout en préservant la qualité produit et la performance industrielle.L’extension des capacités va également générer la création de plus de 20 emplois, majoritairement à destination de travailleurs en situation de handicap, puisqu’Ergosanté est une entreprise adaptée, qui emploie pour sa production au moins 80% de salariés handicapés.Pour Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté « La gestion industrielle mise en place avec nos sous-traitants pour assurer une production sur-mesure était déjà complexe. Avec le Brexit elle devient ingérable. L’intégration de la production au siège de l’entreprise, à Anduze, va nous permettre d’accroître notre performance industrielle. Elle va par ailleurs créer des emplois dans la région et renforcer notre modèle d’entreprise adaptée, en contribuant à l’emploi des personnes en situation de handicap. »

A PROPOS D’ERGOSANTE

Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, ErgoSanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur-mesure.Ergosanté conçoit et distribue du matériel ergonomique adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise, jusqu’au handicap.Créée en 2013, ErgoSanté réunit 65 collaborateurs experts répartis au sein de 12 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français.

Home

CONTACTS Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin – 01 53 65 37 91 / 37 96 – ergosante@calyptus.net


Anduze, le 15 janvier 2020 : ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, a été sélectionné pour représenter la région Occitanie et le département du Gard lors de la Grande exposition du fabriqué en France les 18 et 19 janvier 2020.

Le comité de sélection national, présidé par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et composé de dix personnalités reconnues pour leur engagement en faveur du « fabriqué en France », a annoncé la liste des produits « made in France » qui seront présentés aux Français lors de cette grande exposition.

La Grande exposition du fabriqué en France se déroule à l’Élysée à Paris le week-end du 18 et 19 janvier 2020. Le palais présidentiel où plus de 10 000 spectateurs sont attendus y exposera 120 produits, représentant tous les départements de métropole ou d’outre-mer et intégralement produit en France.

Distinguée parmi 1 750 dossiers de candidature, ErgoSanté présentera l’exosquelette Shiva Exo. Le Shiva Exo est un exosquelette d’assistance à l’effort destiné aux entreprises industrielles. Entièrement mécanique, il est conçu pour soulager les opérateurs exposés aux tensions musculo-squelettiques du quotidien. Développé par Ergosanté en partenariat d’innovation avec SNCF Mobilités, cet exosquelette permet notamment aux opérateurs de soulager le poids de leurs propres bras et de bénéficier d’une aide au port de charge.

Pour Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté «Cette marque de reconnaissance de l’Elysée valide notre démarche d’une fabrication française et solidaire et notre exigence dans la production de nos solutions pour améliorer les conditions de travail des personnes valides et non valides. Cette grande exposition sera une formidable vitrine du savoir-faire français.»

A PROPOS D’ERGOSANTE

Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, ErgoSanté améliore les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre à travers des solutions sur-mesure.

Ergosanté conçoit et distribue du matériel ergonomique sur mesure, adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise jusqu’au handicap.

Créée en 2013, ErgoSanté réunit 50 collaborateurs experts répartis au sein de 12 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français.

https://www.ergosante.fr

CONTACTS

Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin – 01 53 65 37 91 / 37 96 – ergosante@calyptus.net


L’acteur dédié à la santé et au bien-être au travail renforce la cohérence de sa démarche en adoptant le statut Entreprise Adaptée. Ergosanté peut ainsi à la fois employer et former plus de travailleurs en situation de handicap et offrir aux entreprises clientes la possibilité de s’inscrire dans une démarche citoyenne tout en optimisant leur contribution Agefiph.

Anduze, le 12 septembre 2019 : ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, a obtenu le 6 septembre 2019 l’agrément Entreprise Adaptée de la part de la Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) d’Occitanie.

Une Entreprise Adaptée (EA) accueille au sein de ses effectifs des personnes reconnues travailleurs handicapés pour leur permettre d’exercer une activité professionnelle salariée dans des conditions adaptées à leurs besoins. Elle emploie au moins 80% de salariés handicapés dans ses effectifs de production.

Cette démarche s’inscrit dans la stratégie d’Ergosanté de produire en interne une grande part des volumes de sièges ergonomiques, produits qui constituent la majorité de ses ventes. La société avait déjà commencé depuis 2 ans à intégrer au sein de son département production des personnes en situation de handicap. L’obtention de l’agrément Entreprise Adaptée va permettre à Ergosanté de renforcer cette démarche : la société prévoit d’étendre de 400 m² son atelier de production et de recruter 10 personnes en situation de handicap dans l’année à venir.

Les volumes de production devraient rapidement augmenter, poussés par une dynamique de croissance forte ainsi que par un regain d’attrait de la part des entreprises clientes lié au nouveau statut. En choisissant Ergosanté, celles-ci vont en effet pouvoir, en plus de renforcer leur démarche RSE (Responsabilité Sociale d’Entreprise), réduire leurs cotisations AGEFIPH ou FIPHFP en fonction du chiffre d’affaires réalisé, car en achetant des produits Ergosanté elles emploient indirectement des travailleurs handicapés.

Pour Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté « La raison d’être d’Ergosanté est de favoriser l’accès ou le maintien dans l’emploi des personnes valides et non-valides. Quoi de plus logique et naturel pour nous que de commencer par accueillir dans nos rangs des personnes en situation de handicap. L’agrément Entreprise Adaptée va permettre à nos clients d’allouer différemment leur budget dédié à l’emploi des personnes en situation de handicap et probablement plus travailler avec nous. Mais pour moi cet agrément vient avant tout valider la cohérence de notre démarche et le sens de notre mission. »

A PROPOS D’ERGOSANTE

Parce que malgré les progrès de la société, le travail en entreprise génère de plus en plus de troubles de santé, ErgoSanté conçoit et fournit des solutions sur-mesure pour améliorer les conditions de travail des personnes valides et non valides, en amenant l’innovation technologique au service du plus grand nombre. Ergosanté conçoit et distribue du matériel ergonomique sur mesure, adapté aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs collaborateurs : son ambition est de proposer la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise jusqu’au handicap. Créée en 2013, ErgoSanté réunit 50 collaborateurs experts répartis au sein de 12 agences pour accompagner les entreprises sur tout le territoire français.

http://www.ergosante.fr/

CONTACTS

Presse : Calyptus – Mathieu Calleux / Nicolas Hélin – 01 53 65 37 91 / 37 96 – ergosante@calyptus.net



Anduze, le 11 avril 2019 : ErgoSanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, a livré cette semaine à Airbus Hélicopters le premier exo-squelette issu de sa filiale de production Ergosanté Technologie. Après 3 années de recherche et développement dans le cadre d’un partenariat d’innovation avec la SNCF, Ergosanté lance un premier modèle d’exo-squelette de conception et de fabrication 100% française, le SHIVA EXO. Cet exo-squelette a pour fonction de préserver la santé des opérateurs qui travaillent de façon prolongée dans des positions pénibles, les bras en l’air par exemple, ou portent des charges lourdes.
Le SHIVA EXO appartient à la famille des exo-squelettes passifs : entièrement mécanique, il fonctionne sans batterie. Il a été conçu pour prévenir les traumatismes de l’épaule, du dos et du coude : le poids et les contraintes mécaniques supportés par l’exosquelette ne passent plus par les épaules et le dos et sont directement redirigées sur les hanches. Léger et endurant, débrayable sur chaque bras, l’appareil est porté par l’opérateur pour soulager l’ensemble des tensions musculo squelettiques subies au quotidien.
Après avoir suivi le développement du projet depuis son origine, Airbus Helicopters acquiert aujourd’hui un premier exemplaire pour une phase de test, avant un déploiement plus conséquent.
Martial Petit, analyste du travail chez Airbus Helicopters, déclare : « Le marché naissant de l’exo-squelette a le potentiel d’améliorer en profondeur la productivité et les conditions de travail des opérateurs de nos industries. L’étude des offres actuellement disponibles au niveau mondial et une première série de tests nous a amené à choisir la solution Ergosanté, qui répond entièrement à nos besoins, notamment en matière de multi-fonctionnalités, d’adaptabilité et de durabilité. ».
Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté, ajoute «cette première vente vient couronner 3 ans de développement et de test par nos équipes d’Ergosanté Technologie pour créer un des premiers exo-squelettes français. Le SHIVA EXO, par sa conception innovante et l’étendue de ses capacités, nous permet d’ouvrir une nouvelle ligne de produit à fort potentiel pour poursuivre notre mission : toujours offrir la meilleure solution technique face aux problématiques de santé en entreprise. »


Anduze, le 21 novembre 2018 : ErgoSanté, acteur de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, vient d’être reconnu par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) d’Occitanie en tant qu’organisme oeuvrant pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées.

A ce titre, ErgoSanté peut percevoir de tout employeur une part de sa contribution AGEFIPH jusqu’à 10%.

ErgoSanté confirme ainsi, au-delà de sa contribution à la santé et au bien-être au travail, sa vocation sociale et sociétale en faveur des personnes en situation de handicap. Cet engagement fort est mis en pratique au sein même de la société, qui emploie pour la fabrication du matériel ergonomique pour les entreprises, des personnes en situation de handicap. A ce titre, ErgoSanté vise ainsi prochainement un nouvel agrément : celui d’entreprise adaptée.

Pour Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté, « au-delà des moyens additionnels apportés pour la réalisation de notre mission, cet agrément est une reconnaissance du travail accompli par ErgoSanté pour favoriser l’insertion des personnes en situation de handicap. Ce n’est pour nous qu’une étape : la suivante, vers laquelle se concentrent aujourd’hui tous nos efforts, est l’agrément d’ErgoSanté en tant qu’entreprise adaptée. »


A l’occasion du salon Preventica de Bordeaux (2-4 octobre 2018), ErgoSanté annonce l’ouverture de son agence Nouvelle Aquitaine à Bordeaux, complétant ainsi son maillage du territoire national.

Anduze, le 2 octobre 2018 : ErgoSanté, acteur de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, annonce l’ouverture au mois d’octobre 2018 de son agence bordelaise. ErgoSanté Nouvelle Aquitaine vient compléter le maillage du territoire national et sera la onzième agence de l’entreprise.

La vocation d’ErgoSanté est de concevoir et mettre en place au sein des entreprises des solutions ergonomiques sur mesure en alliant la proximité de conseils régionaux experts avec le savoir-faire technologique, les méthodes et la capacité de fabrication d’une organisation nationale.

ErgoSanté Nouvelle Aquitaine est dirigée par Pierre-Marie Descroix-Vernier, qui, avec son expérience d’entrepreneur et une sensibilité forte aux problématiques de handicap, réunit les atouts nécessaires pour faire de cette implantation un nouveau succès pour l’entreprise.

Pour Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’ErgoSanté, «l’annonce de l’ouverture de notre onzième agence, sur les terres du salon Preventica, événement phare de notre profession, confirme le leadership d’ErgoSanté en France et le succès de notre modèle ancré dans le service de proximité. »