En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Accepter

Conseils • 23 mai 2022

Quelle différence entre un clavier et un clavier ergonomique ?

Depuis la révolution numérique, le clavier est vite devenu un élément indispensable pour les personnes qui font du travail de bureau. Cet accessoire d’ordinateur permet à l’utilisateur de réaliser un « semblant de voyage » d’environ 32 km par jour avec ses doigts. Aussi bien dans le traitement de données que dans la saisie digitale, l’opérateur se familiarise avec les touches et l’usage du clavier devient intuitif et spontané. Néanmoins, cette simplicité apparente cache en réalité une activité physique le plus souvent répétitive et un comportement générateur de douleurs musculo-squelettiques.

Le confort et la praticité sont essentiels pour optimiser les conditions de saisie et corriger les postures pénibles ordinairement perçues comme étant sans risque pour la santé. Utiliser un clavier qui facilite une bonne posture est donc fondamental pour pallier l’inconfort et entretenir le bien-être au travail. Fortement concernés par les TMS, les mains, les poignets, les épaules et le cou sont des régions particulièrement vulnérables. Cette situation courante souligne l’importance de l’ergonomie de la saisie au clavier.

Choisir son clavier - les critères de sélection

Au-delà d’une affaire de goût et de préférence, bien choisir son clavier en fonction de son métier est déterminant pour travailler dans des conditions satisfaisantes. Classé suivant le design, la mobilité ou la connectique, ce périphérique de base est essentiel dans la quasi-totalité des tâches informatiques. Certains modèles proposent plusieurs options et dépendent d’une technologie plus avancée, d’autres possèdent des touches supplémentaires que d’autres versions plus basiques n’ont pas. 

Classique, un clavier filaire est équipé d’un câble qu’il suffit de brancher pour que le matériel soit opérationnel. Le fil doit être suffisamment long pour permettre une utilisation optimale. Souvent compact, léger et plus fin, un clavier sans fil est très pratique. Il offre une meilleure commodité en permettant à l’opérateur de changer de ses positions de travail habituelles. N’étant pas limité par la longueur d’un câble, ce modèle connecté est agréable à utiliser et facile à déplacer. Par extension, il sera également question de clavier divisé, gamer, multimédia, avec ou sans pavé numérique, standard ou rétroéclairé.

Articulés autour d’une technologie de pointe innovante, les claviers mécaniques sont dédiés aux gamers mais également aux dactylos. Solides, réactifs mais un peu plus résistants au toucher, ils sont conçus dans un concept qui s’idéalise lors des sessions de travail ou de jeu prolongées.

À l’ère du digital, les claviers traditionnels cèdent petit à petit la place aux nouveaux claviers ergonomiques. Ces modèles contribuent à une position de frappe aussi naturelle que détendue de par leurs touches légèrement incurvées. Ils sont développés dans le but de réduire les tensions ressenties au niveau des membres supérieurs et des cervicales en améliorant systématiquement la posture de la main. La flexion du poignet est largement réduite avec les sensations inconfortables associées à l’usage intensif du clavier.

Le clavier ergonomique et les innovations qu’il va apporter

Manipuler la souris à longueur de journée et faire des saisies de façon répétée fatigue les membres supérieurs. La personne peut ressentir des sensations désagréables d’engourdissement, de fatigue ou encore des douleurs au niveau des doigts et des poignets. C’est un fait, depuis de début de l’informatisation des tâches, les réalités ne cessent de changer avec les besoins. Afin de répondre à cette évolution continue, une nouvelle gamme de claviers plus confortables et faciles à utiliser vient améliorer l’expérience des opérateurs sur écran.

Les claviers dits « ergonomiques » sont des versions optimisées des modèles standards. Ils offrent un plus grand confort d’utilisation et favorisent le bien-être de l’utilisateur qui peut continuer à travailler sereinement. Pensés pour faciliter l’exercice de frappe, ces dispositifs sont conçus dans un design particulier rattaché à la morphologie de la main. Aussi astucieux que pratiques, ils s’adaptent naturellement au positionnement du poignet pour apaiser ces douleurs qui peuvent se répandre jusque dans la région dorsale.

Finement travaillé dans sa structure, un clavier ergonomique va éviter que le poignet se torde et le maintien dans l’alignement des avant-bras. Correctement conçu pour atténuer les douleurs handicapantes au niveau des membres supérieurs, il prévient la raideur aux doigts et les risques d’inflammation des tendons. Son ergonomie  est tout à fait adaptée aux personnels de bureau qui passent de longues heures devant un ordinateur.

En complément de sa fonctionnalité de base, le clavier ergonomique soulage le syndrome du canal carpien qui touche pas moins de 600.000 personnes tous les ans en France. Les personnes qui pianotent habituellement sur leur PC sont les plus exposées à ce problème nerveux. Les travaux manuels répétitifs associés à l’utilisation intensive du clavier peuvent en effet à l’origine de fourmillements, de picotements ou d’une sensation d’engourdissement progressif dans l’extrémité des quatre 1ers  doigts de la main jusque dans les avant-bras.

Principalement conseillé aux personnes qui souffrent de douleurs aux mains, aux bras ou au cou ; le clavier ergonomique favorise une position de saisie neutre et confortable. Son design spécifique va soulager les pressions excessives attribuées à la manipulation continue du clavier.